Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Adirodu-Roger Cyber-Notes 🇨🇩🇨🇩🇨🇩

📡Informations et Actualités socio-culturel Contact 🇨🇩+243-991771002 🇨🇩+243-815535763 N⁰ WhatsApp 🇨🇩+243-999378939 Adresse E-mail ; adirodurogerandrozo@gmail.com

Encore 6 civils sont tués par les rebelles ADF à Mamove c'est en térritoire de Beni vers l'est dela Rdc selon la (Société Civile)

Un groupe des femmes en colère après l'incursion des ADF qui a fait 6 morts conté civile à mamove

Un groupe des femmes en colère après l'incursion des ADF qui a fait 6 morts conté civile à mamove

Six personnes ont été tuées par les rebelles ADF ce lundi 05 Octobre 2020 dans la localité de Mamove, en groupement Bambuba-Kisiki, secteur de Beni-Mbau en territoire de Beni.

Selon Kinos Katuo, président des forces vives dans cette agglomération contacté par la rédaction Lekinois.cd, ces assaillants ont surgi dans cette contrée vers 5 heures du matin, heure locale et ont commencé a exécuté les civils par armes blanches et à feu.

« Les rebelles ADF ont encore une fois attaqué la localité de Mamove la matinée de ce lundi 05 Octobre 2020.

Pendant leur opération, ils ont tué six personnes dans le centre de cette entité. Mais jusqu’à présent le nombre exact des victimes n’est pas encore connu car pour l’instant, la population est dans une débandade totale », a indiqué Kinos Katuo.

Rappelons que, le weekend dernier, 7 personnes étaient encore tuées par les rebelles ADF dans cette même entité de Mamove.

Le général -major FARDC Étienne Kasereka Sindani de préciser :« Déjà à l’époque, les ADF/NALU s’adonnaient aux enlèvements de plusieurs personnes comme méthode de recrutement.

Ils pouvaient prendre en otage toute une population le jour du marché, toute une école, voire même une église le jour de dimanche et amener les kidnappés dans la montagne où étaient certains de leurs maquis.

Le jour du marché, l’axe Beni-Kasindi était l’objet des embuscades, braquage, enlèvements et pillage des véhicules ». Ils se cherchent une identité qui les rattachent aux autres islamistes du monde.

Au regard de différentes nationalités qui composent cette nébuleuse, ils prennent l’appellation de Muslim Defence international (MDI). Faute de preneurs, elle sera de courte durée.

Les visites des émissaires, frères de l’Oumma des croyants leur servent à rectifier l’idéologie pour se rapprocher des autres jihadistes. Ils montent des ONG pour le financement de leurs activités depuis l’extérieur. Ils imitent dans les prêches et le comportement les autres jihadistes à travers le monde.

Des jeunes qui sont séduits portent en plein jour des soutanes dans les agglomérations du Grand Nord et laissent pousser la barbe. Lors des défilés sur les grands artères, on admire de dizaines filles musulmanes porter le burq’a avec fierté.

Les ADF ont gardé le lien avec les Tabliq de l’Ouganda mais aussi ont fortifié leur foi en tissant d’autres liens avec les commerçants des produits pétroliers dont la plupart sont des Somaliens et des Kenyans. Les ADF/NALU.

À la chute d’Idi Amin, l’Ouganda connaît la résurgence des groupes armés. Outre la LRA, on compte Uganda Muslim Liberation Army (UMLA) créés par Ali Bwambale et Issa Lubega.

Ce mouvement militaro-religieux est basé sur les enseignement du Tabliq. Le Tabliq est une secte rigoriste, piétiste née en Inde vers les années 1920 qui a pour but la propagation de la foi et la recherche des brebis égarées musulmanes.

Ce mouvement se radicalise vers 1991 et occupe la grande mosquée Old Kampala.

Après la guerre du Rwanda, le président Museveni réunit toute son opposition armée à l’exception de la LRA. De cette fusion de la UMLA avec Allied Democratic Movement et les NALU, naîtra l’appellation ADF.

 

Muhindo Mathe

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article