Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Adirodu-Roger Cyber-Notes 🇨🇩🇨🇩🇨🇩

📡Informations et Actualités socio-culturel Contact 🇨🇩+243-991771002 🇨🇩+243-815535763 N⁰ WhatsApp 🇨🇩+243-999378939 Adresse E-mail ; adirodurogerandrozo@gmail.com

L’administrateur du térritoire de Beni, au Nord-Kivu, fait savoir que le bilan de l’attaque de la localité de Mamove survenue ce lundi 5 octobre 2020 s’est alourdi

Victimes des massacres en térritoire de Beni vers l'est delaRdc

Victimes des massacres en térritoire de Beni vers l'est delaRdc

🔴🇨🇩⏰Beni-térritoire : Le bilan de l’attaque de Mamove survenu le 05 octobre 2020 passe de 4 à 8 morts, (administrateur du territoire).

Selon lui, il est passé de 4 à 8 morts après la découverte de 4 autres corps sans vie des civils.

« Il y a eu une incursion des rebelles à Mamove, le bilan que nous avions jusque là était de 4 morts mais cet après-midi il y a 4 autres corps sans vie civils qui viennent d’être découverts », annonce-t-il à Actu30.cd.

Par ailleurs, l’administrateur du territoire de Beni, Donat Kibwana, précise qu’aussitôt informée l’armée a engagé des poursuites contre ces rebelles.

 17 morts dans deux attaques attribuées aux ADF à Mamove, la situation va de mal en pis.

La situation sécuritaire va de mal en pis dans plusieurs agglomérations du territoire de Beni, au Nord-Kivu, dans l’Est de la RD Congo.

À la base, l’intensification des massacres des personnes par les combattants d’Allied Democratic Forces (ADF), actifs depuis plusieurs années dans la région de Beni.

Au cours de deux attaques perpétrées en l’espace de 48 heures, 17 personnes ont été sauvagement massacrées à l’arme blanche et/ou à feu. Parmi les victimes, dix (10) ont été abattues lundi 5 octobre et sept (7) autres samedi 3 octobre 2020 dans une même entité.

À part des morts, on compte aussi des disparus. Les assaillants se sont aussi livrés au pillage des biens de la population. Ces incursions ont provoqué un déplacement massif des habitants de Mamove vers des endroits supposés sécurisés.

Visiblement fatigué par les tueries, Kinos Kathugho, président de la société civile de Mamove, crie au secours des autorités compétentes pour éradiquer les AF à Beni.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article