Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Adirodu-Roger Cyber-Notes 🇨🇩🇨🇩🇨🇩

📡Informations et Actualités socio-culturel Contact 🇨🇩+243-991771002 🇨🇩+243-815535763 N⁰ WhatsApp 🇨🇩+243-999378939 Adresse E-mail ; adirodurogerandrozo@gmail.com

Le jeudi 15 octobre 2020, la ville de Beni commémore, le 6 ème triste anniversaire du début des massacres contre civils par ceux que les services de sécurité appelleront des rébélles islamistes ADF qui endeullent souvent la région de Beni situé vers l'est dela Rdc

Les corps des personnes victimes des massacres dans la région de Beni-Rdc

Les corps des personnes victimes des massacres dans la région de Beni-Rdc

🔴🇨🇩Du jour au lendemain, ce sont des massacres des civils qui se font enregistrer  souventen ville tout comme en territoire de Beni.

Dans la ville de Beni la série des massacres débute par les tueries en masse par les Adf à Ngadi dans la commune Rwenzori le 15octobre 2015.

Dans la région de Beni, les tueries sont attribuées au groupe armé des Forces démocratiques alliées (ADF) qui sont des rebelles musulmans ougandais installés dans l’est de la RDC depuis 1995.

Ce mardi la population se rappelle de toutes les victimes depuis cette date.

Beni/6ème Année des massacres contre la population victimes : ” On nous tue et les sentinelles s’enrichissent d'après le député élu de Beni-Ville ” (Kasereka Watevwa Kizerbo).

Le député national élu de la ville de Beni, Kasereka Watevwa Kizerbo déplore l’attitude de la communauté internationale dont le silence face à ces crimes inédits en RDC ne fait objet d’aucune préoccupation alors que la RDC est membre de cette même communauté internationale.

La présence de la monusco à Beni et tout son arsenal militaire semble avoir une autre mission que celle de la protection des civils vu que depuis toutes ces six années on tue les civils dans plusieurs agglomérations situées à moins de 2 km d’une des importantes bases des casques bleus de la RDC à Mavivi, c’est une honte et aucun paysan ne peut nous le pardonner déclare l’élu de Beni.

Tout en encourageant les forces armées de la RDC qui ont déjà perdu plusieurs de ses éléments dans cette guerre, Kasereka Watevwa Kizerbo demande à la justice militaire de mener des enquêtes non partisanes pour dénicher les collaborateurs des égorgeurs qui se cacheraient à la fois dans la population et dans l’armée et surtout que le sang de la population de Beni est devenu un vrai fond de commerce pour certains officiers supérieurs de l’armée qui se sont achetés des belles maisons dans plusieurs villes de la RDC et roulent carrosse en ville de Beni et ailleurs oubliant des milliers des familles qui ont et continuent à perdre les leurs.

“Six ans c’est trop pour en finir avec un groupe des gens qui se promènent femmes, enfants et vieillards chaque jour en brousse décimant tout à leur passage mais dont les centaines des casques bleus, des militaires et policiers de la RDC ne savent attaquer et neutraliser, on dirait une bande des gens ayant le droit de tuer et le droit d’être protégés par les puissants de ce monde,” regrette le député Kasereka Watevwa Kizerbo.

Pour lui il est temps que cela cesse et que justice soit rendu pour ne serait-ce que consoler les familles rescapées et honorer la mémoire des morts.

Précisons que l’Hon Kasereka Watevwa Kizerbo co-organise une messe en mémoire des victimes du 15 Octobre 2020 avec la jeunesse de Ngadi, premier quartier victime de ce massacre en ville de Beni.

La messe se tient au stade de Ngadi depuis 09 heures locales de ce vendredi 15 octobre 2020.

Pour la société civile locale, ce triste anniversaire constitue l’occasion de rappeler à l’opinion nationale et internationale qu’il faut envisager toutes les voies et tous les moyens pour mettre fin à ce cycle de violences.

« Le soutien de la Monusco aux FARDC et l’action militaire pour protéger les populations civiles ne suffisent pas à elles seules pour stabiliser la partie est de la RDC », déclare pour sa part le représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations unies chargé de la protection et des opérations en RDC.

Souvent ; Les militants de ce groupe de pression en ville de Beni, sollicitent l’ appui de tout le monde pour que les AdF soient totalement anéantis.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article