Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Adirodu-Roger Cyber-Notes 🇨🇩🇨🇩🇨🇩

📡Informations et Actualités socio-culturel Contact 🇨🇩+243-991771002 🇨🇩+243-815535763 N⁰ WhatsApp 🇨🇩+243-999378939 Adresse E-mail ; adirodurogerandrozo@gmail.com

Le Mont-Rwenzorie ; C'est aussi une réserve animalière unique, à découvrir en empruntant les dizaines de kilomètres de sentiers de marche qui le serpentent

👆🏿👆🏿👆🏿⛰️Le Mont Rwenzorie est situé le long dela frontière congolo-ougandaise en Afrique subsaharienne

👆🏿👆🏿👆🏿⛰️Le Mont Rwenzorie est situé le long dela frontière congolo-ougandaise en Afrique subsaharienne

🇨🇩Rdc-🇺🇬Ouganda

Montagnes du Ruwenzori

Randonnée safari aux montagnes du Rwenzori

Le parc national des Monts Rwenzori, à la frontière de l'Ouganda et de la République démocratique du Congo, fait partie des plus grands joyaux naturels du pays. Classé à l'Unesco pour son incroyable écosystème, il fournit plus de 2 millions d'habitants en eau grâce à son glacier et ses nombreuses rivières.

 

Un endroit reculé et méconnu perché à plus de 5000 mètres d'altitude pour les montagnes les plus hautes.

 

Les montagnes de Rwenzorie font partie des endroits les plus humides du continent africain.

 

Pour éviter les grosses pluies, mieux vaudra partir l'explorer en janvier, février, juillet et août. Ce sera l'occasion de découvrir les différents écosystèmes du parc : des pelouses alpines, des forêts, des glaciers et des zones humides, toutes habitées d'espèces endémiques de faune et de flore.

 

On peut notamment y observer le céphalophe rouge, mammifère proche des caprins et des antilopes, ainsi que le chimpanzé, le léopard du Ruwenzori et l’éléphant des forêts pour n'en citer que quelques-uns.

 

Le massif du Ruwenzori, long de 100 kilomètres pour 40 kilomètres de large, abrite une vingtaine de sommets perchés à plus de 45 00 mètres, ainsi que le troisième plus haut sommet africain : le mont Stanley, culminant à 5109 mètres d'altitude. 

 

Gravi pour la première fois au début du 20e siècle, il est depuis grimpé chaque année par des centaines de voyageurs. Il faut d'abord marcher plusieurs kilomètres en pleine jungle avant de suivre les sentiers de marche sur les flancs abrupts de la montagne.

 

L'ascension est fatigante mais assez peu technique. Plusieurs refuges permettent de se reposer en route et des guides et porteurs peuvent vous accompagner.

Ouganda

 

Parc National de Rwenzorie

 

Nos Voyages en Ouganda »

 

L'exceptionnelle biodiversité du Parc national de Rwenzorie.

 

C'est perché entre 2000 et 5000 mètres d'altitude que le Parc national de Rwenzori et ses près de 1000 km2 de superficie dévoile l'un des écosystèmes les plus riches du continent africain. 

 

Situé à la frontière avec la République Démocratique du Congo, il est isolé, en dehors des itinéraires touristiques. Et c'est une bonne nouvelle, car vous profiterez de ses sentiers de marche rien que pour vous, ou presque.

 

L'occasion unique d'admirer un ensemble de glaciers, de lacs et de cascades habités de nombreuses espèces rares de faune et de flore.

 

Le Parc national de Rwenzori joue un rôle fondamental pour les habitants de la région, puisqu'il fournit en eau plus de deux millions de personnes. À pied, on part traverser ses forêts afro-alpines, ses zones humides et ses glaciers et on longe ses rivières et ses lacs, à la rencontre de plusieurs dizaines d'espèces endémiques de plantes, de mammifères et d'oiseaux.

 

Dans ce décor à couper le souffle, le randonneur croise au fil de ses pas des éléphants, des primates, des caméléons, des damans, des jacanas, des nectarins de Johnston… Autant d'espèces rares qui profitent de l'équilibre - malheureusement fragile - du parc.

 

Le Parc national de Rwenzori s'ouvre peu à peu au tourisme, même si les visiteurs étrangers restent rares. C'est pourtant le moment d'aller le visiter, puisque l'impact du réchauffement climatique se fait lourdement ressentir dans la région.

 

Le recul des glaciers, la raréfaction des espèces et la déforestation font actuellement l'objet d'un projet de grande envergure par le WWF qui entend bien sauver ce véritable joyau naturel de la disparition.

 

Le visiter permet donc de soutenir activement et directement les finances du site nécessaires à la conservation de l'écosystème et de la biodiversité de cet incroyable parc national.

VOYAGE OUGANDA ENVIES MAGAZINE GUIDE

L'Ouganda en bref

Un guide de voyage en Ouganda pour plonger dans un monde où la nature règne. Pile sur la ligne de l’équateur, retrouver notre juste place d’homme, petit maillon de la grande chaîne de la vie.

Ici, on comprend ce qu’est l’harmonie. Sur les eaux du lac Mutanda, on monte sur une pirogue. On ralentit. La rame unique de notre guide semble caresser l’eau, un coup à droite, un coup à gauche, schlah, schlah.

On retrouve le sens du temps, on se laisse bercer par cette cadence régulière. On croise oiseaux colorés, caméléons et varans, on pique une tête dans l’eau douce.

Sur les rives, les paysans travaillent leurs lopins de terre, à la main, au rythme du jour.

Dans le parc national de Kibale, on piste les chimpanzés. Quels acrobates ! Ils semblent aussi légers que les papillons géants qui virevoltent dans la jungle.

 

Reprendre la route jusqu’au parc National Elizabeth. Entre forêt et savane, on débusquera lions, grandes gazelles et crocodiles, et des centaines d’oiseaux.

 

Il ne manque rien ? On vous a gardé le meilleur pour la fin : pénétrer la forêt impénétrable de Bwindi pour voir nos cousins géants, les gorilles de montagne au dos argenté, dans leur milieu naturel. Emotion pure. 

MODE D'EMPLOI

 

Ouganda

 

VOYAGE OUGANDA ENVIES MAGAZINE GUIDE

Au pays des milles collines ou au cœur de la forêt impénétrable, une rencontre avec les gorilles des montagnes dans l’Afrique des grands lacs !

 

6 heures, le jour se lève sur les monts de la Lune, les volcans et les milles collines environnantes sont noyées dans la brume.

 

Nous partons à pied à travers la forêt de bambous, sur les flancs des volcans, à près de 3000 mètres d’altitude. La végétation dense, les fourrés de lianes enchevêtrées rendent parfois notre progression difficile.

 

Mais soudain, après trois heures de marche, nous apercevons à travers les branchages une forme noire, un visage, des yeux qui nous fixent ! Et plus loin, une femelle, allongée sur le dos, serrant son bébé dans les bras ! Nous faisons silence, des branches craquent, un, puis deux gorilles passent dans la clairière. Et, vite, nous découvrons toute une famille !

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article