Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Adirodu-Roger Cyber-Notes 🇨🇩🇨🇩🇨🇩

📡Informations et Actualités socio-culturel Contact 🇨🇩+243-991771002 🇨🇩+243-815535763 N⁰ WhatsApp 🇨🇩+243-999378939 Adresse E-mail ; adirodurogerandrozo@gmail.com

En térritoire de Beni ; Nouvelle attaque sanglante des rébélles ADF a fait 7 morts tués côté civils, au village tsani-tsani, vers l'est dela Rdc

👆🏿👆🏿👆🏿La carte du village tsani-tsani situé en térritoire de Beni, province du Nord-Kivu, en Rép dém du Congo

👆🏿👆🏿👆🏿La carte du village tsani-tsani situé en térritoire de Beni, province du Nord-Kivu, en Rép dém du Congo

🔴🇨🇩🗣️✍🏿👁️Au cours de la journée du vendredi 24 juin 2022, la société civile locale a déclaré dans une note aux médias qu’au moins 7civils ont été tués à coup de machette et de balles réelles dans leurs maisons attaquées par les rebelles des forces démocratiques alliés (ADF), en térritoire de Beni, vers l'est dela République démocratique du Congo.

Après quelques années d’accalmie, les violences y sont réapparues en juin 2022, imputées à un groupe armé d'origine ougandaise appelé  ADF.

L'attaque a eu lieu dans les collines de Tsani Tsani et Mapasana, à la limite avec le Nord-Kivu, dans le sécteur de Beni Mbau, justement dans le groupement de Bambuba Kisiki a précisé un responsable de la société civile de cette collectivité.

Selon la même source, qui tient ses informations de témoignages de rescapés, les rebelles ADF sont arrivés le matin et ont commis leurs exactions toute la journée.

Le bilan provisoire fait état de 7 civils massacrés, dont une femme et six hommes, 16 autres portés disparus à côté de deux blessés et quatre maisons incendiées.

Face à cette situation, certains habitants ont préféré abandonner le milieu pour se réfugier dans le village voisin de May Moya.

D’autres personnes, composées majoritairement de retournés se dirigent vers Beni au Nord Kivu. 

La convention pour le respect des droits humain qui nous livre cette information, regrette cette unième attaque tout en demandant aux autorités de l’état de siège de mettre toutes leurs batteries en marche en vue de mettre hors d’état de nuire, l’ennemi qui circule librement dans le secteur Beni Mbau.

 »Notre armée a été informée depuis trois semaines mais en vain. Nous demandons à cette armée de revoir ses stratégies et les redynamiser.

La situation est plus grave dans le territoire de Beni », conclut les sources de la CRDH, une ONG de défense de droit de l’homme œuvrant en térritoire de Beni.

Selon la société civile d’Oïcha, ces assaillants ont également incendié des maisons dont une pharmacie.

Les personnes blessées au cours de cette incursion ont été amenées à l'hôpital général de Oïcha.

Si l'armée ne confirme pas encore ce bilan, la société civile déplore ce qu’elle qualifie de réponse tardive de l'armée qui était alertée en temps.

Cette attaque est intervenue pendant que la Cour militaire du Nord-Kivu, siégeant en chambre foraine à Beni, a condamné une vingtaine de personnes pour leur participation aux mouvements insurrectionnels des ADF et Maï-Maï.

Mais aussi ; Ces derniers attaques interviennent alors que l’état de siège, mesure exceptionnelle qui a remplacé l'administration civile par l'armée et la police, est en place depuis mai 2021 dans le Nord-Kivu et la province voisine de l'Ituri.

Les forces ougandaises et congolaises ont lancé, en novembre, une opération conjointe contre les ADF dans l'est de la RDC, qui n'a toujours pas permis de contenir la violence.

Certains prévenus ont été inculqués pour meurtre et viol impliquant les membres des groupes armés militaires et civils.

Le regain de violence des groupes armés tels que le M23, les ADF, CODECO et les FDLR aggrave davantage une situation humanitaire et sécuritaire déjà déplorables pour les populations de la province del'Ituri, et celle del'Ituri.

Les derniers massacres d'envergure attribués aux rebelles des ADF dans l'Est de la RDC remontent à fin mai, avec la mort d'au moins  4 personnes tués à Oicha chef lieu du térritoire de Beni.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article